2019, une année LPM

Classé dans : AJD | 0
Alain Barluet, président de l’AJD.

Cette nouvelle année a débuté comme s’est achevée la précédente : avec la colère des gilets-jaunes et la violence des casseurs débordant dans nos rues. Ce mouvement concerne-t-il les armées d’une façon ou d’une autre ? Il serait bien imprudent d’affirmer que cela n’est pas le cas. Les militaires sont aussi des citoyens et certains d’entre eux ont pu participer aux manifestations en dehors de leurs heures de service. Toutefois, l’armée en tant que telle n’y a pas été mêlée. Et c’est heureux ! Car cela aurait signifié que la situation serait parvenue à un seuil d’extrême gravité pour nos institutions républicaines. Le maintien de l’ordre n’est pas l’affaire des soldats mais celle des forces intérieures de sécurité, policiers et gendarmes. Depuis quelques années, le soldat est revenu dans la Cité, notamment à travers l’opération « Sentinelle » – mais s’il est là, c’est pour protéger et pour rassurer. L’année qui s’ouvre marque le début de la Loi de programmation militaire (2019-2025). Cette LPM consacre d’importants moyens pour les forces armées et doit traduire la poursuite de la remontée en puissance de la défense. La période s’ouvre néanmoins dans un climat d’incertitude. Budgétaire, d’abord. Certes, le chef de l’Etat, chef des armées s’est voulu rassurant en déclarant que les engagements pour la défense seraient tenus « à l’euros près ». Mais du côté de Balard, n’en doutons pas, la vigilance restera de mise. D’autres incertitudes prévalent, opérationnelles celles-là, au Sahel ou au Levant, par exemple, d’où Donald Trump souhaite retirer les troupes américaines tandis que Daech demeure une menace, fortement réduite mais toujours présente. Dans ce contexte, l’expertise et le discernement des journalistes spécialisés dans les questions de défense resteront plus que jamais utiles pour rendre compte des événements, les décrypter, et les inscrire dans une compréhension qui fait sens. C’est en leur nom à tous que je vous souhaite, amis lecteurs, membres de l’AJD et acteurs de la communauté de défense, une très bonne et heureuse nouvelle année.

Laisser un commentaire