Le deuil de guerre, la valeur de l’engagement

Classé dans : Actu La Défense, Notes de lecture | 0

« C’est un livre dont on ne sort pas indemne ». Cette seule phrase de Bruno Besson, président de l’AJD, pourrait résumer à elle seule l’effet produit par l’ouvrage que Nicolas Mingasson, son auteur, est venu présenter à l’AJD, le 25 octobre.
Depuis la fin de l’engagement français en Afghanistan, des militaires ont raconté la réalité de leur métier en Opex, jamais les familles, ni les proches des soldats tués au combat.

mingasson-ajd
Nicolas Mingasson , interrogé par Helena Scotti, étudiante à La Sorbonne dans le Master 2 auquel est associée l’AJD

Avec 1929 Jours, Le deuil de guerre au XXIème siècle, Nicolas Mingasson comble ce vide et, du coup, réalise un documentaire inédit et précieux.

Soutenu par l’association Solidarité Défense et l’Onac (Office national des anciens combattants), Nicolas Mingasson s’est livré, pendant deux ans, à un travail riche et intense. Au sein des familles qu’il a interrogées, l’auteur a endossé plusieurs rôles, tantôt observateur distant, tantôt confident de parents endeuillés et de camarades de combat.

La valeur de l’engagement

Situé à la croisée des chemins entre « la grande muette » et la société civile, organisé selon une trame chronologique et thématique (de l’engagement dans l’armée jusqu’aux obsèques nationales, en passant par l’annonce de la mort, le retour du corps, des affaires personnelles etc.) échappant ainsi au livre-hommage qui aurait juxtaposé les portraits, cet ouvrage nous guide d’une page à l’autre avec cette même interrogation : « Pourquoi s’engager ? »

Bien des familles interrogées dans le livre avouent n’avoir saisi toute la valeur de son engagement qu’après le décès de leur proche.

Pour comprendre

Ce livre novateur, « difficile à écrire », reconnaît l’auteur, mais pertinent dans sa réalisation, témoigne du grand professionnalisme de Nicolas Mingasson dont le travail conserve une juste part de pudeur, nécessaire à sa lecture par un public non averti.

Par nature, ce livre est destiné aux militaires, aux engagés en Opex et à leurs proches, mais également à toute la société civile, permettant à chacun de mieux comprendre la nature et la valeur de l’engagement de nos soldats.

Helena Scotti

 1929 jours, Nicolas Mingasson, Les Belles-Lettres, 383 pages, 23 €